Vous êtes ici :

AccueilSyndicat Mixte des Bassins Evre-Thau-Saint Denis › Editorial


Editorial

Le SMiB, collectivité en perpétuelle évolution au service de l'eau

Le Syndicat Mixte des Bassins (SMiB) Èvre - Thau - St Denis a connu, depuis sa création en 1976, de nombreuses évolutions de son périmètre. D'abord syndicat d'étude centré sur l'Èvre et les 16 communes riveraines, il a progressivement adopté une logique de « bassin versant » en s'étendant à tout le bassin de l'Èvre en 2005 puis aux bassins versants de la Thau et du St Denis en 2012. Il a aujourd'hui en charge la protection et la gestion des milieux aquatiques sur un périmètre de 710 km² et 17 communes.

Ses compétences ont également progressivement évolué, afin d'intégrer les objectifs européens de reconquête du bon état des eaux et de la continuité écologique. D'abord tourné sur l'entretien et la restauration des barrages et chaussées de moulin, il a par la suite œuvré à la restauration « physique » des cours d'eau à travers un Contrat Restauration Entretien depuis 2008. Celui-ci avait pour objectif de restaurer les berges et le lit des cours d'eau par des actions d'élagage, de plantation, d'abattage de peupliers, de mise en place de clôtures, de diversification des écoulements, d'effacement d'ouvrages... En parallèle, il a développé de nombreuses actions de sensibilisation et de communication à destination des habitants et des usagers, à l'image de ce site internet mis en ligne en 2010. Toutes ces actions ne seraient pas réalisables sans le concours financier de nos partenaires : Agence de l'eau Loire-Bretagne, Conseil Régional des Pays de la Loire, Conseil Général du Maine et Loire et la Fédération du Maine et Loire pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique.

Le SMiB Èvre - Thau - St Denis s'apprête maintenant à relever un nouveau défi : mettre en œuvre le Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE), plan de gestion de la ressource en eau élaboré collectivement, qui sera adopté vers le début d'année 2017. Il s'agira cette fois de s'engager sur des thématiques nouvelles, comme les pollutions diffuses agricoles, la gestion quantitative de l'eau, la protection des zones humides et l'emploi des pesticides par les collectivités et particuliers. Il poursuivra également son action de restauration des milieux aquatiques en signant un nouveau « Contrat Territorial Milieux Aquatiques » sur la période 2017-2022.

En 2015, dans le concert des réformes des collectivités, le SMiB aura aussi à faire évoluer ses contours et ses compétences avec l'application de la nouvelle loi GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations).

Plus que jamais, le Syndicat a besoin de conforter son organisation tout en gardant de la proximité, en sollicitant l'implication de tous les acteurs de l'eau, y compris les citoyens, pour atteindre son objectif : une eau de qualité et en quantité suffisante et des rivières en bon état.

A une époque où l'euro public est rare, économiser l'eau, protéger sa ressource, préserver les rivières, c'est faire acte civique, économique et écologique.

Christophe DOUGÉ,
Président du SMiB


Recherche par mots-clés

Inscription à la lettre web

S'inscrire à la lettre web

Accès Espace Pro

Authentification

Menus

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com