Plantations de haies bocagères

Afin de lutter efficacement contre les transferts de pollutions vers les eaux superficielles et les phénomènes d’érosion, le SMiB coordonne depuis 2017 des opérations de plantations de haies sur son territoire. Les projets de plantation s’inscrivent ainsi dans une démarche globale et concertée d’amélioration de la qualité de l’eau.

 A travers un soutien financier à la plantation de haies bocagères, le SMiB souhaite optimiser les fonctionnalités du bocage, notamment en faveur de la restauration de la qualité des eaux superficielles mais aussi des continuités écologiques et de la préservation de la biodiversité.

Pourquoi planter une haie bocagère ?

La haie bocagère est composée d’arbres mais aussi d’arbustes et de graminées ou d’espèces fleuries. Les haies remplissent plusieurs intérêts et assument notamment pour l’agriculture :

  • un rôle de clôture naturelle,
  • un rôle de protection des sols contre l’érosion,
  • un effet brise-vent pour les cultures ou le bétail,
  • un rôle de protection pour les auxiliaires de cultures.

Il est primordial de conserver les haies existantes, et même de replanter de nouvelles haies pour participer à l’amélioration de la qualité de l’eau, limiter le ruissellement et favoriser l’infiltration de l’eau. 

Qui peut planter ?

Pour bénéficier d’une subvention, la plantation doit se situer en zone rurale (plein champ ou bordure de voie) sur une longueur de 100m linéaire minimum (les zones agglomérées et pourtour de bâtiment sont exclus). Ainsi, que vous soyez agriculteur, particulier, collectivité locale ou bien une entreprise vous pouvez bénéficier d’une aide technique et financière à la plantation. 

Quelles aides ?

Le SMiB coordonne et prend en charge l’organisation des plantations de haies bocagères sur le territoire avec une aide financière pouvant aller jusqu’à 60 % du coût hors taxes de la plantation. Ce programme comprend le conseil, les plants, le paillage et les protections de gibier.

Pour pouvoir bénéficier d’une aide financière, les projets doivent être connus avant le 30 août de chaque année.

 

Vous avez un projet ? Vous vous interrogez à ce sujet ? Contactez-nous !