Préserver la ressource en eau

Le territoire du SMiB est structurellement déficitaire en eau et connait des pressions de prélèvements importantes. Cette tension sur la ressource en eau peut conduire à des modifications importantes du débit des rivières et entraîner sur certains secteurs plus touchés des conflits d’usages. 

 

Un déficit structurel en eau

 Le déficit structurel en eau s’explique notamment par le fait :

  • d’un contexte géologique peu propice au soutien d’étiage par les nappes souterraines,
  • d’une pluviométrie naturellement faible,
  • d’une dégradation des têtes de bassins versants et des zones humides.

Des pressions de prélèvements importantes

 À ces facteurs naturels s’ajoutent des pressions de prélèvements importantes qui conduisent très régulièrement les bassins versants du secteur à être concernés par des mesures de restriction des usages de l’eau en période d’étiage. Le changement climatique est un facteur qui tend à aggraver ce déficit en eau à l’avenir. 

Un enjeu de plus en plus marquant 

La disponibilité de la ressource, très contrastée entre l’été et l’hiver, laisse penser que les enjeux sont les plus prégnant en été, période où le besoin en eau est le plus important et où le débit des rivières est plus faible. Les bassins versants du territoire sont d’ailleurs régulièrement soumis à des restrictions en période de sécheresse, pour encadrer tous les usages (professionnels, collectivités et particuliers) et préserver la ressource. 

Pour autant, les enjeux sont tout aussi importants en hiver, où la disponibilité de l’eau est plus importante. Les prélèvements hivernaux, pour le remplissage des plans d’eau par exemple, modifient le débit des rivières et peuvent impacter le fonctionnement des milieux aquatiques. 

Pour répondre à ces enjeux, il est nécessaire d’organiser une gestion équilibrée et durable de la ressource en eau, adaptée au territoire. Cette gestion, du ressort de la CLE, vise à rendre le niveau des prélèvements compatible avec le bon fonctionnement des milieux aquatiques, en prenant notamment en compte les adaptations nécessaires au changement climatique.

Nos actions

Les agriculteurs se mobilisent pour la gestion de l’eau

Les agriculteurs se mobilisent pour la gestion de l’eau

Le bassin versant de la Thau est particulièrement touché par des périodes de sécheresse longues et des restrictions d’usage de plus en plus précoces. Au regard de cette situation, la CLE a validé d’un programme d’actions pour une meilleure gestion quantitative de...

Les économies d’eau : tous concernés 

Les économies d’eau : tous concernés 

L’eau est un bien précieux et commun qu’il est nécessaire de préserver. Les économies concernent tous les usagers de l’eau : citoyens, collectivités et industriels. Et les efforts de chacun seront d’autant plus efficaces s’ils sont menés par tous. Voici quelques...