Restaurer les milieux

La grande majorité des cours d’eau du territoire du SMiB présente un état plus ou moins important de dégradation. Les travaux de restauration d’un cours d’eau ont pour objectif d’améliorer le fonctionnement des rivières et portent nécessairement sur l’amélioration de leur morphologie.

Les travaux visent 2 objectifs :

  • Améliorer le fonctionnement physique des rivières,
  • Recréer des habitats variés, accueillant une faune et une flore variées et fonctionnelles.

Des actions sur la végétation des berges peuvent également être menées. Il peut s’agir de restaurer la ripisylve en place mais aussi de planter de nouveaux arbres qui viendront maintenir les berges. Ces actions sont pour la plupart du temps menées en amont et à la fin de travaux sur le lit du cours d’eau.

Pour limiter l’accès au cours d’eau au bétail après les travaux de restauration, des clôtures et abreuvoirs sont également installés par le syndicat.

Tous ces travaux sont réalisés en concertation et avec l’accord des communes et des propriétaires et exploitants concernés. Ils sont réalisés dans le cadre d’une autorisation préfectorale appelée Déclaration d’Intérêt Général (DIG).

Cette procédure est indispensable pour réaliser des travaux financés avec des fonds publics sur des propriétés privées et pour justifier de la réalisation de travaux présentant un caractère d’intérêt général visant l’aménagement et la gestion des eaux.

Présentation des travaux via des vignettes qui basculent sur des pages spécifiques (comme ci-dessous) + carte SYSMA des actions du SMiB

Nos actions

Restauration de mares et zones humides

Restauration de mares et zones humides

Les zones humides et mares jouent un rôle tampon et d’épuration de l’eau et constituent également des réservoirs de biodiversité importants pour de nombreuses espèces. Les zones humides Pour préserver au maximum les fonctionnalités des zones humides, il est nécessaire...

Restauration de la végétation des berges

Restauration de la végétation des berges

La végétation des berges correspond à la haie de bordure de cours d’eau. On l’appelle également ripisylve. Elle est composée d’arbres et d’arbustes. Assurant de nombreuses fonctions, il est nécessaire de la préserver et de l’entretenir. La végétation des berges...

Plantation d’arbres et d’arbustes locaux

Plantation d’arbres et d’arbustes locaux

La végétation joue un rôle prépondérant en bordure de cours d’eau. Il est nécessaire de la préserver et de l’entretenir. L’absence de végétation résulte fréquemment d’un dysfonctionnement (entretien intensif, érosion de berge,…). Dans ce cas, la régénération naturelle...

Action sur les plans d’eau

Action sur les plans d’eau

Les plans d’eau artificiels ont des impacts hydrologiques sur les milieux aquatiques, notamment lorsqu’ils sont situés directement sur cours d’eau. Ceux-ci entrainent notamment des phénomènes de dégradation de la qualité de l’eau, de réchauffement de l’eau ainsi...

Restauration de la continuité écologique

Restauration de la continuité écologique

Les ouvrages construits depuis des décennies servaient pour les activités économiques comme la minoterie, la papeterie, la scierie, le foulon, la tannerie). Aujourd’hui, les usages sont essentiellement paysagers ou d’agrément (propriétés privées, randonnée, pêche,...

Pose de clôtures et d’abreuvoirs

Pose de clôtures et d’abreuvoirs

Depuis le 1er janvier 2010, un arrêté interdit l’abreuvement direct des animaux dans les cours d’eau de Maine et Loire. Il est donc nécessaire de mettre en place des clôtures et abreuvoirs pour éviter la descente des animaux dans le lit du cours d’eau. Le SMiB peut...

Restauration morphologique des cours d’eau

Restauration morphologique des cours d’eau

Les cours d’eau du territoire présentent en grande majorité, notamment les petits ruisseaux, un état de dégradation notable, en raison de de travaux de curage, recalibrage, busage ou même de déplacement. Ces travaux ont fortement impactés la fonctionnalité des cours...