Restauration de mares et zones humides

Les zones humides et mares jouent un rôle tampon et d’épuration de l’eau et constituent également des réservoirs de biodiversité importants pour de nombreuses espèces.

Les zones humides

Pour préserver au maximum les fonctionnalités des zones humides, il est nécessaire que soient respectés quelques principes :

  • Privilégier un entretien par pâturage extensif ou fauchage avec exportation,
  • Débroussailler et exporter en cas d’enfrichement constaté,
  • Eviter la mise en culture et les traitements chimiques.

Ces principes ne sont pas toujours suffisants pour préserver le bon état des zones humides. De plus, certaines zones humides ont parfois été très dégradées et nécessitent des actions de restauration.

Les travaux de restauration visent à rétablir le fonctionnement naturel d’une zone humide. La nature des travaux varie selon les besoins. Il peut s’agir d’interventions sur la végétation ou bien d’une intervention hydrologique pour permettre la présence naturelle d’eau : suppression d’un drain, reconnexion hydraulique à un cours d’eau, remodelage physique du site, etc.

Les mares

Les mares sont des milieux spécifiques souvent creusés par l’Homme pour créer une réserve d’eau ou bien extraire de la roche. Cette petite étendue d’eau nécessite un entretien régulier, sans quoi elle disparait sous la végétation et finit par se reboucher. Les travaux de restauration de mares se déroulent de préférence de septembre à novembre pour respecter le rythme biologique des espèces présentes.

Les travaux de restauration sont de l’ordre de :

  • Entretien de la végétation autour de la mare pour lui apporter de la lumière : débroussaillage, élagage, recépage,
  • Pompage (si nécessaire) puis curage et évacuation des boues,
  • Reprofilage des berges en pente douce,
  • Pose de clôtures et d’abreuvoirs si pâturage dans la parcelle.

Précautions particulières : les mares pouvant abriter des espèces protégées, des inventaires faunistique et floristique doivent être réalisés avant de réaliser les travaux. Ces inventaires se déroulent de mars à septembre.